Les Doctoriales® sont des manifestations organisées tous les deux ans dans de nombreuses universités de France en partenariat avec des entreprises. Elles permettent la rencontre des doctorants avec le monde de l'entreprise.

L'édition 2014 était la 7ème à s'organiser dans le cadre de LUNAM et s'est structurée autour de plusieurs temps forts. Après des témoignages de docteurs créateurs et insérés en entreprise, les doctorants ont participé en équipe au "challenge 24h innov'". Les doctorants ont ensuite visité des entreprises et appris à valoriser leur travail de thèse dans le cadre d'entretiens de recrutement. Le dernier jour avait lieu la finale de la première édition du challenge "ma thèse en 180 secondes" des Pays de Loire.

Jérémy EYDIEUX (LEMNA), Abdel Malik OLA (GRANEM) et Grégory SAVI (LEMNA), trois doctorants en Sciences de Gestion du DEGEST, vous font part de leur expérience.

Jérémy, qu'as-tu retenu des Doctoriales®?

Je me suis proposé de participer à l'organisation des Doctoriales®, au sein d'un groupe dédié à l'organisation des relations avec les partenaires industriels. Au fil de l'eau, j'y ai découvert comment se gère un projet de cette ampleur. L'organisation mobilise des personnes très qualifiées travaillant sur des sujets dont je n'ai vraiment perçu les retombées concrètes qu'au moment de l'évènement. Les Doctoriales® resteront pour moi une expérience riche et marquante, et je suis sûr que c'est une impression partagée. J'y ai rencontré des doctorants épatants travaillant sur des sujets que je n'aurais jamais imaginé. Ce fut l'occasion de réaliser les compétences que l'on acquiert en tant que doctorant et qui ne sont pas liées à notre recherche, de donner une échelle humaine à notre travail.

Abdel Malik, tu as participé à la finale régionale "ma thèse en 180 secondes", peux-tu nous en dire un peu plus?

Les Doctoriales® et le concours "ma thèse en 180 secondes", c'est pour moi 4 demi-journées et une semaine formidables. Je repense à cette dame qui, après avoir assisté à nos premières présentations, s'exclamait : "Ça fait deux ans que ma fille essaie de m'expliquer ce qu'elle fait ; cet après-midi je pense non seulement l'avoir compris, mais aussi ce que d'autres  de ses collègues font et c'est fascinant". Une autre personne, pourtant en contact avec la recherche, m'a dit à la fin de la finale régionale : "Il ne m'a fallu que 3 minutes pour voir qu'un monde comme celui de la finance peut avoir des interrogations d'ordre psychologique, c'est très intéressant ce que vous faites Monsieur". J'ai réussi à me faire comprendre par le commun des mortels, c'est le plus beau cadeau de cette aventure des Doctoriales®.

Grégory, qu'est-ce que le "challenge 24 heures innov'"?

C'est un projet de création d'une entreprise innovante menée en 24 heures par une équipe pluridisciplinaire de doctorants. Comme ce projet est mené au début des Doctoriales®, c'est un bon moyen de découvrir des sujets de recherche complètement différents de notre spécialité... Et ça oblige chacun à faire un réel effort de vulgarisation! Nous avons monté un projet qui a mobilisé des ressources à la fois techniques, organisationnelles et humaines. L'ambiance dans notre groupe a toujours été très bonne, ce qui nous a certainement aidés au moment de la soutenance. La cohésion du groupe était palpable et nous sommes ainsi montés sur le podium, en emportant la seconde place du challenge!